Les associations aulnaysiennes face à la précarité

Débat CADA du 24/02/2017

 Les associations aulnaysiennes

face à la précarité avec :

  • Le Secours catholique : Françoise Almagrida
  • Les Restos du cœur : Jean-Louis Dizier
  • Ressourcerie Les deux mains : Diane Paloux et Johan Gerardi

Le Secours Catholique

Création : 1897                              

Représentant : Françoise Almagrida travaille dans l’association depuis 6 ans et est Présidente depuis 3 ans.

Lieu : 9 allée de Londres, local prêté par la mairie

Contact : 06.62.40.11.82 et 01.48.68.66.51/65.68

Bénévoles : une quarantaine

Actions menées

  • à l’appartement 9 allée de Londres prêté par la mairie

Des accueillants y reçoivent les personnes envoyées par la ville et les services sociaux. Les personnes sont reçues (poignée de main, café, discussion…) par des accueillants avec qui elles évoquent leurs difficultés et expriment leurs besoins. Les accueillants leur fournissent de l’aide :

  • Aide financière pour régler une dette par exemple,
  • Epicerie solidaire (produits d’épicerie sèche) où l’on vend à moitié prix
  • Colis gratuits
  • Repas chauds quotidiens au Galion

Une équipe d’accueil sert des repas quotidiens à une vingtaine de personnes (dont des SDF) qu’elle écoute et aide. Les bénévoles préparent les repas. Les achats sont groupés. Le SC a un accord avec inter marché qui donne les produits en fin de course.

  • Accompagnement scolaire 3 rue Christophe Colomb et rue de l’Albatros

L’accompagnement scolaire va du collège jusqu’au poste bac. Nous avons eu plusieurs bacheliers avec mention. Nous suivons une quarantaine de jeunes.

Le Secours Catholique (SC) est membre au niveau international de Caritas.

Notre démarche est la suivante : nous vérifions les papiers et nous constituons un dossier.

Les bénévoles sont recrutés par bouche à oreille et via France Bénévolat. On demande un engagement sérieux pour pouvoir former des équipes solides.

Nous recevons des subventions 3500€ par an. Nous vivons de dons envoyés par le Siège : 3000€/mois.

Evolution des dernières années

Nous avons toujours eu beaucoup de femmes seules au chômage avec enfants, des situation d’expulsion. C’est difficile de retrouver un logement. Nous n’avons pas de possibilité d’hébergement.

Nous constatons les répercussions du sabordement du service social de la mairie. Avant, nous travaillions en coopération. Le sabordement du service social qui s’est traduit par le passage de 30 à 6 Assistantes Sociales. Avant, elles effectuaient un travail de fond. Maintenant, elles font juste de l’orientation et s’est nous qui réalisons le travail de fond.

Comment vous aider ?

Devenir bénévoles

 

Les Restos du cœur

Création : 1985                                           

Représentant : Jean-Louis Dizier

Lieu : 14 rue des Saules près du Vélodrome, local loué à la mairie

Contact : 06.89.93.07.28

Bénévoles : 27

Actions menées

  • Fourniture de repas froids

608 familles par semaine

Lundi et jeudi : grandes familles

Mardi : petites familles

Distribution par exemple de lait, légumes, conserves, plats cuisinés, boites (thon, sardine), laitage, gâteaux, café, produits surgelés, huile, beurre…

On a des pb avec les dates limites de consommation et date optimum.

  • Distribution de biens divers

Il y a un coin bébé, café, vêtements, bouquins, CD, DVD…

On a des vêtements, des jouets.

  • Centre de maraude entre 20h et minuit
  • Orientation

Beaucoup de gens ont besoin de renseignements. Nous les orientons vers le CCAS.

  • Pas d’accompagnement des enfants

Fonctionnement et budget

Ouverture toute l’année

Les denrées nous arrivent du Siège.

Inscription en octobre à novembre. Dossier avec justificatif de domicile, de CAF…

Collecte de denrées alimentaires les 10 et 11 mars

Campagne d’hiver et campagne d’été réservée aux plus défavorisés

Il n’y a peu de liens entre associations aulnaysiennes.

Evolution des dernières années

En 2016 : 823 familles essentiellement mono parentales. En 2016 : 608.

Comment vous aider ?

Fournir des vêtements, jouets et livres entre 9h et 11h en semaine

                Devenir bénévoles

La ressourcerie

Les Clubs de prévention spécialisée ont permis de faire émerger le modèle des ressourceries. Ce modèle est né au canada, est passé par la Belgique, puis est arrivé en France par le nord. Ce modèle s’est ensuite développé en France. La Ressourcerie est un label et bénéficie d’un agrément chantier d’insertion.

Création : L’association date de 2010. 1er salarié en 2011.

Représentants : Diane Paloux, Chargée de communication et développement et Johan Gerardi, accompagnateur social et professionnel

Lieu : 1-13 rue Edouard Branly

Contact : 09.82.34.97.99, d.paloux@2mains-asso.fr

Permanents : 6

Contrats aidés : 33

Bénévoles : 5

Actions menées

Activités environnementales et d’insertion professionnelle durable. Principe d’économie circulaire.

  • Activités environnementales de collecte, valorisation, vente, recyclage et sensibilisation

Nous collectons des encombrants pour les valoriser dans les ateliers et la revente ou le recyclage.

  • Collecte

Nous collectons l’ensemble des encombrants dans une maison, à l’exception de quelques articles au gaz et à l’essence. Nous opérons dans 5 villes (Aulnay, Tremblay, Blanc Mesnil…) et collectons 260 tonnes de déchets par an.

  • Valorisation

Nous valorisons les objets collectés (jouets, vaisselles…) ou nous les recyclons. Il y a 80 % de recyclage

  • Vente

Remploi grâce à la boutique attenante aux ateliers

  • Sensibilisation 

Nous organisons beaucoup d’Ateliers sur le réemploi (lecture, produits ménagers, récupération…), lors de fêtes de quartier, le Noël solidaire en lien avec Balagny

Nous avons un projet d’Atelier couture.

Activités d’insertion professionnelle durable

Nous embauchons des personnes en situation de précarité et rencontrant des difficultés d’accès à l’emploi via des Contrats à Durée Déterminée d’Insertion (CDDI) de 2 ans à 5 ans, de 26 h par semaine. Nous bénéficions d’un marché avec clause d’insertion avec Aulnay.

2015 : 46, 2016 : 41 salariés. 35% de femme, 9 % handicapés. Niveau 6ème, 11% reçoivent l’ASF. ZUS. 52 % était en recherche d’emploi depuis plus de deux ans. Sortie positive (emploi durable, emploi de transition, formation qualifiante)

Les personnes accueillies ont 3 types d’activité :

  • Activité professionnelle : la condition est de pouvoir porter un sac de 7 kg,
  • formation,
  • accompagnement social et professionnel :
    • Projet professionnel
    • Levée de freins
    • Accompagnement dans la recherche d’emploi

Les personnes nous sont adressées par des organismes prescripteurs : mission d’emploi, pôle emploi, services pénitentiaires …

Réinsertion :

  • 62% de sortie dynamique
  • Sortie négative : prison, décès, addiction, …

Question : comment évaluer le social ?

Métiers exercés : agents de déchetterie, agents valoristes, animateurs de tri, chauffeurs, standardistes, bagagistes…

  • Pas de possibilité de logement. Orientons vers les services adaptés en cas de besoins.

Fonctionnement et budget

Peu de permanents. Nous travaillons avec des associations.

Financement : politique de la ville

Budget de formation : 2 000 € par an de l’OPCA

Loyer : 12 000 par mois.

Nous disposons de 3 camions pour les 5 déchetteries.

Nous sommes sur Instagram, nous mettons en vente nos produits sur le bon coin.

Nous travaillons avec les bailleurs.

Les collectivités territoriales ne s’engagent pas à embaucher les personnes formées.

Evolution des dernières années

Précarisation de la vie du travail

Comment vous aider ?

  • Nous faire connaître : Visite du lieu possible, Reportage
  • Faire appel à notre collecte
  • Besoin de bénévoles : prendre conscience du public. Il y a 5 bénévoles (valorisation des machines à coudre, jouets, textiles…) ayant des compétences techniques ou qui ont envie d’animer un atelier, rédaction de CV, simulation d’entretiens
  • Recruter les personnes que nous formons
  • Besoin d’accompagnement psychologique des salariés en insertion
  • Besoin de connaître les associations du 93 pour nouer des partenariats.

Points divers

Le bénévolat peut être reconnu dans le cadre de la VAE.  Il existe un livret du bénévole qui permet de valoriser les expériences effectuées en tant que bénévole. Voir France Bénévolat.

 Evaluation du débat par les participants

 

 

 

  • Le Secours catholique : Françoise Almagrida
  • Les Restos du cœur : Jean-Louis Dizier
  • Ressourcerie Les deux mains : Diane Paloux et Johan Gerardi

 

  1. Le Secours Catholique

 

Création : 1897

Représentant : Françoise Almagrida travaille dans l’association depuis 6 ans et est Présidente depuis 3 ans.

Lieu : 9 allée de Londres, local prêté par la mairie

Contact : 06.62.40.11.82 et 01.48.68.66.51/65.68

Bénévoles : une quarantaine

 

  • Actions menées

 

  • Appartement 9 allée de Londres prêté par la mairie

Des accueillants y reçoivent les personnes envoyées par la ville et les services sociaux. Les personnes sont reçues (poignée de main, café, discussion…) par des accueillants avec qui elles évoquent leurs difficultés et expriment leurs besoins. Les accueillants leur fournissent de l’aide :

  • Aide financière pour régler une dette par exemple,
  • Epicerie solidaire (produits d’épicerie sèche) où l’on vend à moitié prix
  • Colis gratuits

 

  • Repas chauds quotidiens au Galion

Une équipe d’accueil sert des repas quotidiens à une vingtaine de personnes (dont des SDF) qu’elle écoute et aide. Les bénévoles préparent les repas. Les achats sont groupés. Le SC a un accord avec inter marché qui donne les produits en fin de course. Naturalia veut le faire.

 

  • Accompagnement scolaire 3 rue Christophe Colomb et rue de l’Albatros

L’accompagnement scolaire va du collège jusqu’au poste bac. Nous avons eu plusieurs bacheliers avec mention. Nous suivons une quarantaine de jeunes.

 

  • Organisation de voyages

 

  • Fonctionnement et budget

 

Le Secours Catholique (SC) est membre au niveau international de Caritas.

Notre démarche est la suivante : nous vérifions les papiers et nous constituons un dossier.

Les bénévoles sont recrutés par bouche à oreille et via France Bénévolat. On demande un engagement sérieux pour pouvoir former des équipes solides.

Nous recevons des subventions 3500€ par an. Nous vivons de dons envoyés par le Siège : 3000€/mois.

 

  • Evolution des dernières années

 

Nous avons toujours eu beaucoup de femmes seules au chômage avec enfants, des situation d’expulsion. C’est difficile de retrouver un logement. Nous n’avons pas de possibilité d’hébergement.

Nous constatons les répercussions du sabordement du service social de la mairie. Avant, nous travaillions en coopération. Le sabordement du service social qui s’est traduit par le passage de 30 à 6 Assistantes Sociales. Avant, elles effectuaient un travail de fond. Maintenant, elles font juste de l’orientation et s’est nous qui réalisons le travail de fond.

 

  • Comment vous aider ?

Devenir bénévoles

 

  1. Les Restos du cœur

 

Création : 1985

Représentant : Jean-Louis Dizier

Lieu : 14 rue des Saules près du Vélodrome, local loué à la mairie

Contact : 06.89.93.07.28

Bénévoles : 27

 

  • Actions menées

 

  • Fourniture de repas froids

608 familles par semaine

Lundi et jeudi : grandes familles

Mardi : petites familles

Distribution par exemple de lait, légumes, conserves, plats cuisinés, boites (thon, sardine), laitage, gâteaux, café, produits surgelés, huile, beurre…

On a des pb avec les dates limites de consommation et date optimum.

 

  • Distribution de biens divers

Il y a un coin bébé, café, vêtements, bouquins, CD, DVD…

On a des vêtements, des jouets.

 

  • Centre de maraude entre 20h et minuit

 

  • Orientation

Beaucoup de gens ont besoin de renseignements. Nous les orientons vers le CCAS.

 

  • Pas d’accompagnement des enfants

 

  • Fonctionnement et budget

Ouverture toute l’année

Les denrées nous arrivent du Siège.

Inscription en octobre à novembre. Dossier avec justificatif de domicile, de CAF…

Collecte de denrées alimentaires les 10 et 11 mars

Campagne d’hiver et campagne d’été réservée aux plus défavorisés

Il n’y a peu de liens entre associations aulnaysiennes.

 

  • Evolution des dernières années

En 2016 : 823 familles essentiellement mono parentales. En 2016 : 608.

 

  • Comment vous aider ?

Fournir des vêtements, jouets et livres entre 9h et 11h en semaine

                Devenir bénévoles

 

 

  1. La ressourcerie

 

Les Clubs de prévention spécialisée ont permis de faire émerger le modèle des ressourceries. Ce modèle est né au canada, est passé par la Belgique, puis est arrivé en France par le nord. Ce modèle s’est ensuite développé en France. La Ressourcerie est un label et bénéficie d’un agrément chantier d’insertion.

 

Création : L’association date de 2010. 1er salarié en 2011.

Représentants : Diane Paloux, Chargée de communication et développement et Johan Gerardi, accompagnateur social et professionnel

Lieu : 1-13 rue Edouard Branly

Contact : 09.82.34.97.99, d.paloux@2mains-asso.fr

Permanents : 6

Contrats aidés : 33

Bénévoles : 5

 

  • Actions menées

 

Activités environnementales et d’insertion professionnelle durable. Principe d’économie circulaire.

 

  • Activités environnementales de collecte, valorisation, vente, recyclage et sensibilisation

Nous collectons des encombrants pour les valoriser dans les ateliers et la revente ou le recyclage.

  • Collecte

Nous collectons l’ensemble des encombrants dans une maison, à l’exception de quelques articles au gaz et à l’essence. Nous opérons dans 5 villes (Aulnay, Tremblay, Blanc Mesnil…) et collectons 260 tonnes de déchets par an.

  • Valorisation

Nous valorisons les objets collectés (jouets, vaisselles…) ou nous les recyclons. Il y a 80 % de recyclage

  • Vente

Remploi grâce à la boutique attenante aux ateliers

  • Sensibilisation 

Nous organisons beaucoup d’Ateliers sur le réemploi (lecture, produits ménagers, récupération…), lors de fêtes de quartier, le Noël solidaire en lien avec Balagny

Nous avons un projet d’Atelier couture.

 

  • Activités d’insertion professionnelle durable

Nous embauchons des personnes en situation de précarité et rencontrant des difficultés d’accès à l’emploi via des Contrats à Durée Déterminée d’Insertion (CDDI) de 2 ans à 5 ans, de 26 h par semaine. Nous bénéficions d’un marché avec clause d’insertion avec Aulnay.

2015 : 46, 2016 : 41 salariés. 35% de femme, 9 % handicapés. Niveau 6ème, 11% reçoivent l’ASF. ZUS. 52 % était en recherche d’emploi depuis plus de deux ans. Sortie positive (emploi durable, emploi de transition, formation qualifiante)

Les personnes accueillies ont 3 types d’activité :

  • Activité professionnelle : la condition est de pouvoir porter un sac de 7 kg,
  • formation,
  • accompagnement social et professionnel :
    • Projet professionnel
    • Levée de freins
    • Accompagnement dans la recherche d’emploi

 

Les personnes nous sont adressées par des organismes prescripteurs : mission d’emploi, pôle emploi, services pénitentiaires …

Réinsertion :

  • 62% de sortie dynamique
  • Sortie négative : prison, décès, addiction, …

Question : comment évaluer le social ?

Métiers exercés : agents de déchetterie, agents valoristes, animateurs de tri, chauffeurs, standardistes, bagagistes…

 

  • Pas de possibilité de logement. Orientons vers les services adaptés en cas de besoins.

 

 

  • Fonctionnement et budget

 

Peu de permanents. Nous travaillons avec des associations.

Financement : politique de la ville

Budget de formation : 2 000 € par an de l’OPCA

Loyer : 12 000 par mois.

Nous disposons de 3 camions pour les 5 déchetteries.

Nous sommes sur Instagram, nous mettons en vente nos produits sur le bon coin, nous travaillons avec les bailleurs. Les collectivités territoriales ne s’engagent pas à embaucher les personnes formées.

 

  • Evolution des dernières années

Précarisation de la vie du travail

 

  • Comment vous aider ?
  • Nous faire connaître : Visite du lieu possible, Reportage
  • Faire appel à notre collecte
  • Besoin de bénévoles : prendre conscience du public. Il y a 5 bénévoles (valorisation des machines à coudre, jouets, textiles…) ayant des compétences techniques ou qui ont envie d’animer un atelier, rédaction de CV, simulation d’entretiens
  • Recruter les personnes que nous formons
  • Besoin d’accompagnement psychologique des salariés en insertion
  • Besoin de connaître les associations du 93 pour nouer des partenariats.

 

  1. Points divers

Le bénévolat peut être reconnu dans le cadre de la VAE.  Il existe un livret du bénévole qui permet de valoriser les expériences effectuées en tant que bénévole. Voir France Bénévolat.

 

 

Evaluation du débat par les participants

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code